Pétition


Nous avions souligné les mauvais coups subits dernièrement par notre profession sans que le CNOA [Conseil National de l’Ordre des Architectes], de notre point de vue, ne s’en émeuve outre mesure. En effet, les confrères qui dirigent notre instance ordinale n’ont eu de cesse que de minimiser les mesures gouvernementales de remise en cause de l’intérêt public de l’architecture.

Nous considérons que la situation est devenue insupportable.

À force de compromis, le CNOA se trouve maintenant le dos au mur et appelle sur son site web tous les architectes à participer à la pétition nationale pour une modification du seuil en dessous duquel le recours à l’architecte n’est pas obligatoire, et de le faire passer de 170m² de SHON à 150m² qui serait l’équivalent en surface de plancher nouvelle.

Nous considérons toujours qu’il ne devrait pas y avoir de seuil, qu’il faudrait agir pour la suppression pure et simple de celui-ci, et que, par contre, l’architecte devrait être obligatoire pour toute opération de conception et/ou d’exécution qu’elle soit avec une maitrise d’ouvrage publique comme avec une maitrise d’ouvrage privée.

Cependant, le mieux étant l’ennemi du bien, nous vous appelons tous, membre du groupe FACEBOOK de l’association AEV, diplômé(e) DPLG, diplômé(e)TPFE, diplômé(e) HMONP, architecte libéral, architecte salarié(e), élève architecte, ancien[ne]s ou futur(e)s ancien(ne)s de l’UP3 ou de l’ENSA de Versailles, si vous ne l’avez déjà fait, à vous mobiliser et à mobiliser autour de vous pour signer et faire signer cette pétition que vous trouverez en recopiant sur votre clavier le lien : http://petition.architectes.org/

Nous considérons cependant que cela ne devrait être que le début d’une prise de conscience qui devra se développer et s’élargir pour la défense et la promotion de notre métier d’architecte.

                                                                                                                                                                                    

PETITION

« Nous demandons solennellement au gouvernement de rétablir l’équilibre fragile de la loi de 1977 (article R431-2 du code de l’urbanisme) déclarant l’architecture d’intérêt public, en modifiant le décret du 3 mars 1977 pour fixer le seuil de recours obligatoire à l’architecte à 150m² de surface de plancher, ce qui correspond aux 170m² de SHON. »

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.